Nouvelles & Événements

Chesterville obtient plus d’un million du programme PRECO

par Claude Thibodeau publié le 25 Octobre 2010 dans La Nouvelle/L'Union - Actualité - Affaires municipales.


Le député Claude Bachand et le maire de Chesterville, Louis Lafleur avaient de quoi se réjouir, lundi matin.

La Municipalité de Chesterville obtient des gouvernements fédéral et provincial une aide de 1 054 500 $ en vertu du Programme de renouvellement des conduites (PRECO) pour réaliser des travaux de remplacement de conduites évalués à 1 581 750 $. L’annonce a été faite, lundi matin, à Chesterville, par le député d’Arthabaska, Claude Bachand et le maire Louis Lafleur.

Sujets : Ministère des Transports du Québec , Chesterville , Rue de la Plaisance , Rue du Repos

Les travaux projetés devraient commencer à la troisième semaine de novembre. «Nous réaliserons ces travaux d’aqueduc et d’égout sur une distance de 460 m sur la rue de la Plaisance et sur environ 165 m sur la rue du Repos», a indiqué le maire Lafleur.

Le conseil municipal a préféré attendre concernant les travaux à effectuer sur la rue de l’Accueil. «Vu les délais tardifs, ça n’aurait pas été logique, ni fonctionnel de fermer notre rue principale durant la période hivernale. Par ailleurs, il s’agit d’une route en partie numérotée, donc, sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec», a expliqué le maire de Chesterville. «C’est un bon coup d’attendre, a fait valoir le député Bachand. Quand se feront les travaux sur cette rue, le ministère pourra assumer une partie des coûts. Ça permet ainsi de maximiser l’argent des citoyens.»

On se réjouit, bref, de cette aide à Chesterville, étant donné que la Municipalité, arrivée tard vers la fin du programme, a bien failli passer au bout du pont. «Nous étions en retard, a reconnu le maire Louis Lafleur. Même si on savait toutes les sommes dépensées, le député Bachand nous a dit de déposer notre demande. Il nous a signifié que Chesterville devenait une priorité et qu’il nous appuierait dès que l’argent serait disponible. Il a tenu parole.» «On a trouvé l’argent. Suffit d’être au courant de ce qui se passe et être à la bonne place au bon moment», a précisé le député d’Arthabaska, saluant, au passage, le travail d’équipe avec le nouveau maire Lafleur et le nouveau conseil municipal, «un conseil dynamique», a tenu à dire Claude Bachand. «L’aide financière, a-t-il ajouté, viendra régler un problème et assurera des conduites et une eau de qualité impeccable. Les conduites seront bonnes pour les 25 ou 30 prochaines années. L’aide accordée vient donner de l’oxygène à la Municipalité qui pourra regarder en avant et prendre en main son développement.»

Le maire de Chesterville a insisté sur la nécessité de l’aide financière. «Cette aide est essentielle pour nous, car il nous est impossible de surtaxer davantage les contribuables», a-t-il soutenu, ajoutant que les travaux prévus allaient permettre de renouveler des infrastructures qui en ont bien besoin. «Les analyses d’une firme d’ingénieurs ont révélé que nos infrastructures, datant des années 60, sont vraiment dues.»

Enfin, le maire Lafleur a affirmé ne pas s’inquiéter outre mesure du délai fixé au 31 décembre dans les modalités du programme pour la réalisation des travaux, conscient des pressions exercées par diverses instances pour l’obtention d’une extension. «On travaille déjà très fort et on fera tout pour avoir terminé à temps», a-t-il mentionné.