Nouvelles & Événements

Des maisons modèles encore plus «vertes»

par Claude Thibodeau publié le 8 Octobre 2010 dans La Nouvelle/L'Union - Société - Habitation.




Le directeur général de l’APCHQ des Bois-Francs, Robert Jutras.

À sa 50e année, la Semaine des maisons modèles, organisée par l’APCHQ des Bois-Francs, proposera aux visiteurs 17 résidences à Victoriaville, Warwick, Chesterville, Tingwick et Princeville, des maisons encore plus «écolos», plus «vertes» cette année.

«Nous avons demandé aux entrepreneurs d’inclure, dans leurs résidences, au moins trois éléments écologiques et les 17 maisons en ont, entre 3 et 5», a indiqué le directeur général de l’APCHQ, Robert Jutras, satisfait, dit-il, de ce coup fumant.

Ces éléments vont de la toilette au thermostat électronique en passant par les lampes fluorescentes et les échangeurs d’air, entre autres. «Ce n’est pas évident, a fait valoir M. Jutras, d’avoir une maison complètement «verte», complètement LEED. Mais nous en avons une dans le lot». Aux visiteurs de la découvrir lors des visites entre le 23 et le 31 octobre. «L’une des maisons a été bâtie avec un plancher de béton ciré partout. On n’y retrouve aucun prélart ni tapis, à peine un peu de céramique dans la salle de bain», a souligné Robert Jutras.

Le directeur général de l’APCHQ des Bois-Francs observe que les maisons modèles 2010 proposées par les 14 entrepreneurs demeurent accessibles. «On n’en a pas de très grosses, la plupart sont accessibles», note-t-il. Et l’achat d’une maison modèle présente certains avantages, les entrepreneurs garnissent ces maisons d’articles plus dispendieux. «En achetant une maison modèle, l’acquéreur obtient des cadeaux de valeur pour environ 10 000 $», signale M. Jutras.

L’APCHQ des Bois-Francs a voulu, par ailleurs, souligner de façon particulière les 50 ans de la Semaine des maisons modèles. «On a déniché 12 maisons qui, au fil des ans, ont été des maisons modèles entre 1960 et 2009. Elles apparaîtront dans notre cahier spécial, mais elles seront aussi identifiées à l’extérieur. Cependant, aucune visite intérieure ne se fera», a précisé Robert Jutras. «Ces propriétaires ont tous accepté avec fierté et gentillesse de participer», ajoute-t-il.

Un petit concours est également organisé dans le cahier spécial. Les intéressés pourront tenter de deviner en quelle année certaines résidences ont été construites.